12 mars 2013

Publié le

Les bienfaits de la globalisation sur le coût du travail

Le SMIC français est aujourd'hui de 9,40€ brut de l'heure. Quand on regarde le marché international du travail, on se rend compte que pour le même prix on peut trouver un développeur top quali et que pour le tiers on trouvera un rédacteur web de qualité en Inde, aux Philippines, à Madagascar...
La grosse différence c'est qu'il n'a jamais été aussi facile qu'aujourd'hui d'accéder à cette réserve de petites mains et cerveaux disponibles.
En 3 clics via odesk, elance, fiverr, textmaster et autres vous embauchez à distance de la main d'oeuvre qualifiée et pas chère. Certains diront que la qualité est moindre, c'est faux à 90%. D'autres diront que la communication est plus compliquée c'est faux sauf si vous ne parlez pas anglais et que vous n'avez jamais entendu parler de skype et dropbox. D'autres trouveront ça moralement minable compte tenu du taux de chômage en France. A ces derniers je leur répondrais que le salaire versé a un indien, philippin ou malgache a une "utilité" nettement plus élevée qu'un salaire versé à un français qui a déjà l'éducation, la santé et les aides sociales à son actif.


Une vidéo Made in India qui a de la gueule pour 100$ 

Pour vous donner un petit exemple de production outsourcé sur le marché international du travail, je vais prendre l'exemple d'une vidéo que j'ai fait récemment. Il s'agit de celle de ma start-up seo 
 

Première étape, j'ai cherché un template sur videohive puis j'ai tapé le mot-clé "after effect" sur odesk. Je me rends compte que le salaire moyen des graphistes et monteurs vidéo notés plus 4.5/5 est inférieur à 10$.


Je passe donc mon annonce sur laquelle je reçois une dizaine de postulants. Je trouve un indien d'une vingtaine d'années qui possède déjà le template (tout bénèf) et qui a de nombreuses heures sur odesk et de nombreux clients satisfaits. Je clique sur le bouton "hire", l'ajoute sur skype et lui crée un dossier dropbox sur lequel je lui envoie le script text et les 6 visuels. Je choppe la musique sur audiojungle, lui envoie, et après 2 heures sur skype a le briefer en direct sur partage d'écran, je me retrouve avec mon .mp4 prêt à être uploadé sur ma chaîne youtube. Bref j'ai embauché un indien en 5 minutes, produit la vidéo en quelques heures et payé mon dû via paypal en 1 clic. Je vous laisse imaginer le coût de production de la même vidéo en France (impôt inclus)...

Les rédacteurs web quali ne manquent pas non plus...

Ce matin je reçois une nouvelle postulante à mon offre 50 articles de 200 mots sur la thématique mode. Budget 150$. Sur cette annonce j'ai trouvé 2 étudiantes françaises et même ...
Bluffant non ? Autant vous dire que si ça se passe bien, elle sera full-time pour monter le contenu de mon jardin finance, donc ne la cherchez pas ;).

Marx avait tort

La lutte des classes n'aura jamais lieu et certainement grâce à la puissance du web. Aujourd'hui le savoir est accessible et gratuitement dispersé sur la toile. N'importe qui peux monter son propre business online avec pour simple outil un pc et une connexion internet. N'importe qui peut accéder au télé-travail peu importe la région du monde dans lequel il vit. Le marché du travail est globalisé et externalisable à souhait, sauf pour le secteur des services de proximité comme les femmes de ménage, les serruriers à Paris (qui veut son BL ici ^^).

Et la Thaïlande dans tout ça ?

Je recherche activement un développeur PHP thaïlandais alors je passe mon annonce ici aussi. ฉันกำลังมองหาวิศวกรไทย PHP sait-on jamais ^^. Sur ce je vous laisse sur un joli petit clip musical made in Thaïlande que j'écoute quotidiennement pour réviser mon alphabet...

24 Commentaires:

Niko a dit…

bien que le fait d'outsourcer à l'étranger reste discutable, en tant que futur entrepreneur, je comprends totalement

Cyn expat' a dit…

Je pense que c'est à tester tout en restant prudent !
Tu peux absolument trouver de la qualité en Asie ou en Afrique pour moins cher qu'en France, certes, mais moi j'ai toujours peur du contenu dupliqué quand tu reçois un article parfaitement bien écrit et dans un court délai ...

Bref, pour ma part, je ne choisis pas un Malgache ou un Indien parce qu'il a moins d'aides financières qu'un Français, mais tout simplement parce qu'il coûte moins cher, soyons honnêtes :-)!

Après, je pense que tout est relatif donc à chaque besoin ses critères de sélection !

seb a dit…

@cyn : tu copies des bouts de phrases et tu les colles dans GG avec un " au début et un à la fin, et ça te permet de voir si le contenu est dupliqué.

@sim : 100$ la vidéo ? C'est pas si peu cher, je croyais que c'était moins.

Au rythme ou ça va, bientôt ce seront les indiens et les chinois qui viendront faire bosser les chômeurs français sur oDesk ou sur Fiverr pour 5 dol ;-)

Afipl a dit…

Ouais ouais ouais! Elle est superbe ta vidéo ! Bien que j'utilise Odesk assez souvent, j'ai jamais pensé à demander ce genre de service. Ta musique est parfaite en tout cas pour la vidéo ;)

Cynthia Castelletti a dit…

Merci Seb :-) Je vais passer au peigne fin nos livraisons de contenu maintenant !

Communiqués SEO a dit…

Moi je raffole de ces articles qui me donnent l'impression (ou plutôt la conviction) qu'on peut se lancer dans un business avec 1000€ en poche ... ou moins.

Merci encore pour le partage des infos sur le monteur vidéo. Pour info, ma boîte a payé ce type de vidéo (avant que j'arrive bien sûr, sinon ils n'auraient pas fait l'erreur) dans les 10k€ ... et non ce n'est pas une blague.

150$ pour 50 articles de 200 mots ... Wouaw ... Je vais retourner faire un tour sur Odesk et Fiverr.

stéphane a dit…

J'emploie des rédacteurs malgaches pour mes blogs et j'en suis très satisfait par contre je trouve que niveau délai, c'est pas trop ça des fois!

J'avais déjà entendu parler de odesk et des autres sites. A la vue de ton article, je pense que je vais m'y atteler plus sérieusement.

Agence web strasbourg a dit…

J'apprécie les quelques chiffres que tu donnes. J'ai fait produire aussi une vidéo mais sur Fiverr mais 5$ il y a plus d'un an.

PS : tu as un 2ème clavier pour taper du thai ? C'est dingue xD

- Bobble Pop

Stéphane a dit…

Il apprend vite Simon, y a pas à dire sur le web on trouve tout ce ont on a besoin pour monter son business tout en restant sur son balcon avec 32°C et la piscine ;)

Simon Legouge a dit…

@niko sympa ta 301 ^^
@seb :)
@afipi je kiff aussi la musique mais attention elle reste dans la tête
@stephane ca dépend des rédacteurs et de la communication
@agence c'est du google translate mais c'est assez fou de voir un thai tapé sur un clavier thai
@steph voisin tu m'as rendu addict à odesk :). Ca fait trop internet marketer le mec qui bosse sur sa terasse avec sa piscine ^^

mike a dit…

Tu fais bien d'en parlé et de le ressasser, l'outsource permet vraiment de faire des économies. pour ma part cela fait des mois que je demande quelques textes à des étudiants pour pas trop cher 5€ les 500 mots et faut avouer qu'au début cela motive mais après c'est vraiment le chaos, ta lancé ta recherche sur fiverr?

N'empêche que Fiverr, c'est quand même de la bombe, j'ai pu choppé quelques logo sympa pour des sites pour pas trop cher, j'imagine aussi qu'il y a des potentiels et des utilisations qu'on n'imagine pas! Un retour simon dessus sur tes usages via fiverr?

Simon Legouge a dit…

J'en ai fait un petit article chez Axe-net mais j'en ferais peut être un plus long sur fiverr prochainement oui ;). Si tu veux faire un article invité à ce sujet n'hésite pas à me contacter ;)

seb a dit…

Bonjour Simon,

petite question : qu'est ce qui va se passer sur les emplois...à terme avec cette logique ?

nan parce-que je comprend bien le concept d'exploiter les "ressources" pour tirer son ptit business vers le haut, mais comment un gouvernement fais pour maintenir l'éducation, la santé, les retraites...avec de moins en moins de recettes ? de moins en moins de salaires ? de moins en moins de consommation ?

c'est quoi le but ?

même le FMI le reconnais, comme quoi...

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011/09/25/04016-20110925ARTFIG00237-la-mondialisation-deprime-l-emploi-selon-le-fmi.php

quand à la lutte des classe, vous ne devez pas beaucoup suivre l'actualité pour dire qu'elle n'aura pas lieu...elle est déjà en cours (beppe grillo en italie pour ne citer qu'un exemple tout frais)

ce qui ne veux bien sur rien dire sur l’état des forces en présence...

en tout cas bon blog parcequ’il permet à beaucoup d'y voir clair dans la pensée profonde des entrepreneurs ^^

Simon Legouge a dit…

@seb La pensée profonde des entrepreneurs est de créer de la richesse qu'on appelle valeur ajoutée en économie.
Le boulanger qui transforme la farine et l'eau en pain crée des baguettes par exemple ;).

L'emploie en France a 2 problèmes :

1) l'assistanat qui donne un faible incitation au travail.
2) l'université qui ne travail pas assez en parallèle avec les entreprises pour former les futurs travailleurs de demain.

Le problème aujourd'hui dans la mondialisation se porte surtout sur la main d'oeuvre "peu qualifié" qui peut être remplacé par des machines (ou de la main d'oeuvre d'asie ou d'europe de l'est pour la production de voiture ou de High Tech par exemple). La dessus il y a un vrai problème et seul la hausse de la qualification du travail (plus d'emploie dans les services que dans l'industrie) via l'éducation permet de résoudre ce problème.

Je te renvoie la balle : Comment l'Etat construit des écoles et des hopitaux ? Avec quel argent ? Celui des entreprises qui ont créée de la valeur ajouté et payé des impôts ! Plus de VA => Plus d'emploie => Plus de VA => plus d'emploie...

Ex : En remplacant le vendeur de ticket de métro par une machine, un emploie est détruit. Mais la valeure créer est la même. Il y a donc un nouvel emploi pour cette personne, au sein de la même entreprise qui a réalisé une économie, ou au sein d'une autre entreprise. Le prix du travail (salaire) dépend de la qualification du travail qui dépend elle de l'éducation. L'éducation est donc à la source de la création de richesse de l'économie et c'est sur ce pillier qu'il faut mettre toute l'énergie pour développer un pays et faire face à la main d'oeuvre "peu qualifié" qui souffre d'un marché du travail mondialisé.

Simon Legouge a dit…

Désolé pour l'orthographe ;)

jeu de san goten a dit…

Pour ce qui est de faire bosser des gars kinenveulent à l'étranger, moi je ne vois pas où est le problème.
Pour ce qui est de mon alphabet thaï, que je ne connais pas du tout, j'ai bien envie de prendre des leçons avec la demoiselle ;)

seb a dit…

bonjour Stephane, il t'en prie pour l'orthographe, ce n'est pas moi qui te donnerai de leçon de ce coté ^^

je répond rapidement (tout en m'interrogeant en même temps)

"1) l'assistanat qui donne un faible incitation au travail"
en France le montant mensuel de l'assistanat peut varier de 324 euros (allocation d'insertion) à 711 euros (allocation adulte handicapé)
voir ici barème de l'insee : http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATTEF04623

par exemple en 2003, les minima sociaux versés en France équivalaient, pour un célibataire, à 44 % du salaire médian. C'était plus qu'en Belgique (39 %) mais moins qu'en Allemagne (46 %), qu'au Royaume-Uni (51 %), qu'en Irlande (62 %) ou qu'aux Pays-Bas (77 %).

donc il est complètement faux de dire que la France est un pays d'assistés (par contre on peux discuter de l'utilité de la répartition de ces aides)

"2) l'université qui ne travail pas assez en parallèle avec les entreprises pour former les futurs travailleurs de demain."

je ne comprend pas bien cette phrase ?

Rapportée à sa population, la France forme beaucoup plus d’ingénieurs - de bon niveau - au niveau master que les Etats-Unis
(source (voir page 16): http://medias.lemonde.fr/mmpub/edt/doc/20110330/1500901_26fa_lmh854_complet.pdf)
d'ailleurs les diplomes français sont très appréciés à l'etranger
exemple au canada : http://www.vocatis.fr/article.php3?id_article=18438

par contre on peux parler de la frilosité des banques à investir dans les start-ups innovantes. d'ailleurs qu'elle intérêt pour elles vu que TOUTE les banques centrales du mondes les arrosent de liquidités (1000 milliards rien qu'en 2012, garantie par...nos impôts)

seb a dit…

...suite :


"Je te renvoie la balle : Comment l'Etat construit des écoles et des hôpitaux ? Avec quel argent ? Celui des entreprises..."

oui, en partie, mais l'essentiel viens surtout de l'argent emprunté sur les marchés - notre dette - les 1800 milliards qui nous pèsent sur la tête.
et ce principe est équivalent dans quasi tout les pays (endettement des Etats-unis : 16 trilliards de dollars, japon : 200% de leur PIB..)
et ce système arrive tout simplement à bout de souffle (et ce sans compter les limites écologiques de notre monde fini).

donc deux choix maintenant : sois on fais défaut sur nos dettes - car nul ne les rembourseras - et tant-pis pour les créanciers qui on pris des paris inconsidérés...
ou alors on continue le jeu encore un petit moment par déflation salariale, perte des protections sociales (santé,retraite...), arrosage de liquidités dans la finance qui peux alors continuer à "spéculer" plutôt que d'investir dans ce qui est réel.

comme le dis Thierry Philipponnat, Secrétaire Général de Finance Watch
"La finance qui investit est une finance au service de l’économie. Si la finance parie, alors c’est l’économie qui est au service de la finance."

les pays comme la France, sont passés par des révolutions, les lumières et 2 guerres mondiales avant de comprendre que la redistribution équitable des richesses (qui n'empêche pas la méritocratie), la solidarité intergénérationnelle étaient les seuls à même d'empêcher la concentration de richesses dans les mains d'une minorité (les fameux 1%) qui déstabilise de fait entièrement l'économie qui ne fini par ne tourner que pour elle.

la réalité, c'est que le travail disparaît, que ça fais 20 ans qu'il n'y à plus de croissance effective pratiquement nulle part et que celle-ci est maintenu artificiellement par des montagnes de dettes, la recherche de nouveaux marchés, une productivité toujours plus élevés pour des gains qui le sont de moins en moins (sauf pour le haut de l'échelle).

tout ça pour dire - je pense - qu'il faut aller en sens inverse justement pour s'en sortir. relocaliser, arrêter de mettre les travailleurs en compétition avec des pays qui n'ont pas encore fais leur aggiornamento social, mettre la finance au service des investisseurs - comme vous- et pas l'inverse, que les banques centrales financent les états plutôt que les banques (mais pas pour faire n'importe quoi, c’est là que votre rôle est aussi important)

enfin bref, je pense à voix haute et ce n'est sans doute pas le sujet du blog (quoi-que) mais quand je vois des titres du genre "la mondialisation ça marche pas mal" et quand je vois l’état du monde...bin je tique ^^

en tout cas, je vous rejoins à 100% sur le rôle de l'éducation pour développer un pays.

et merci d'avoir répondu !

Simon Legouge a dit…

@seb merci pour ton commentaire pertinent et les sources intéressantes.

Par assistanat je parle des gens qui ne recherche pas activement du travail par flemme car leur chômage leur convient. Je parle aussi de tout ceux qui (sur)vivent des aident à 100% sans rechercher de boulot activement. Au USA le marché du travail est plus liquide et il y a peu de chomage mais beaucoup plus de travailleur pauvre et de personne qui cumule 2 emplois. Ce n'est pas forcément idéal non plus mais bon...

Par rapport à l'université/travail il y a pas par exemple de stage en entreprise obligatoire dans les filières lettres et histoire qui souffre d'un fort taux de chômage à la sortie...

Enfin pour la dette (et je rajouterai les retraites) c'est un gros problème. Dégraisser le mamouth publique qui coute une tonne à l'état chaque année serait déjà un gros pas.

Le problème avec la mondialisation c'est que tu n'as pas le choix de dire oui ou non. C'est un fait, la loi du marché. Un pays peu se renfermer sur lui même oui, mais dans la majeure partie de l'histoire le protectionnisme économique marche moins bien que le libre échange. C'est un fait chiffré à quelques exceptions prêt.

Pour finir la France reste un beau pays malgré tout ce qu'on dit, les ricains nous envie et de nombreux autres pays du monde aussi ;).




Maximilien | Déléguer ses tâches via oDesk a dit…

Débat très intéressant en commentaire ;)

Pour revenir sur l'article, oui on dispose de nombreuses opportunités aujourd'hui pour lancer son business sur Internet en partant de presque rien. Et on peut rapidement connaître une belle croissance en étant bien organisé et en déléguant petit à petit de plus en plus de tâches.

Concernant la musique en fin d'article, c'est du coréen ;)

Simon Legouge a dit…

C'est bien du thaï (parole et sous titre) mais la chanteuse est koréene oui ;)

kroczak a dit…

Débat très intéressant en commentaires en effet (qui mériterait un article :) Sim ? ;)

Dans l'absolu, les petites entrepreneurs comme nous voudraient bien payer et employer en France... si cela ne nous coûtait pas le double pour engraisser le mamouth français. Je préfère payer la personne directement de mon cote pour un travail très bien fait généralement.

Ton graphiste c'est le gars en première ligne ? j'ai un projet et j'aurai besoin du gars :)

Sam du site gratuit a dit…

Oui enfin tu es rapide à enterrer la lutte des classes, dans ce système elle est même exacerbée entre ceux qui donnent le job, toi ici, et ceux qui le font pour des cacahuètes parce-qu'ils sont nés dans le mauvais pays...

Erwan@Consultant SEO a dit…

J'ai une expérience mitigée de Fiverr... pas sur la qualité du travail rendu mais sur le nombre d'annulations suite au délai dépassé :s. Je vais tester Odesk.

Enregistrer un commentaire